Blog

Se protéger énergiquement

Pour l’avoir expérimenté à quelques reprises et avoir canalisé de nombreux messages à ce sujet, je suis persuadée que je n’aurai plus besoin de me protéger lorsque j’accueillerai tout de moi, en particulier mes désirs. Je serai alors énergétiquement pleine. Il n’y aura plus de faille en moi pouvant attirer des vibes pas cool. En attendant, il me faut bien trouver des solutions pour vivre bien sur ce chemin de retrouvailles avec moi-même.

Sachant que les énergies dont je me « protège » sont soit les miennes, que je ne veux pas voir, soit un écho aux miennes, il y a toujours un moment où je finis par être dans l’accueil et dans l’échange. C’est par la conscience de ces ombres que je finis par me reconnaitre. Mais… il y a un temps pour tout. Et il y a notamment, un temps pour dormir… Si j’oublie de nettoyer, aérer et faire bruler de la sauge ou de l’encens le soir, il y a peu de chances pour que je dorme la nuit. Si je ne devais transmettre qu’une clef, ce serait celle-ci.

Je trouve aussi qu’il est intéressant d’ouvrir et de fermer l’espace d’accueil des énergies conflictuelles. A certains moments, les énergies sont plus propices pour alchimiser. Je fais alors les choses assez simplement et je suis mon instinct. La présence des cartes, des bougies, des pierres, des livres et des pages d’écriture sont les repères physiques de ces périodes d’alchimie. Cela crée naturellement une atmosphère de temple intérieur chez moi.

Le reste du temps, je m’ancre et j’utilise des pratiques qui me sont personnellement adaptées pour prendre soin de mes énergies. Cela varie pour chaque personne, mais c’est souvent une activité physique, pratique ou créative qui permet de se recentrer et de ne pas se laisser envahir par ce qui circule autour de soi. 

Faire ce qu’on aime est, selon moi, la plus jolie manière de se protéger. Mais encore faut-il le faire dans l’accueil, sans se juger, et en étant sur.e., même, de prendre un réel plaisir à l’action… Et c’est là tout le processus…

Plein de belles énergies pour vous

Photographie : Richard Avedon – Modèle : Suzy Parker – Tour de notre dame 1951

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *