La douceur de vivre

Sur le matin d’un soleil,
c’est toute mon ame qui s’est baissée,
pour te ramasser.
J’avais joui de trop de haine
pour ne pas t’oublier.

J’ai déposé sur ton front,
le baiser d’un amour tendre,
et tu as dessiné,
doucement,
tout
tout
doucement,
tout ce que j’attendais de toi.